Les îles de Venise principales et celles inconnues du grand public

0

La lagune de Venise compte plus d’une centaine d’îles. Il est souvent difficile de choisir entre les grands classiques (Venise bien sûr, mais aussi Burano, Murano ou Torcello) ou d’autres moins connues, et donc un peu plus préservées des touristes. Je vous livre ici tous mes secrets qui vous permettront de faire votre choix entre toutes les îles de Venise.

La cité de Venise et ses 118 petites îles

La ville de Venise se situe au centre de la lagune. Elle est connectée au continent par un pont de 4km au sud la ville de Marghera. Venise est parcourue par 177 canaux formant pas moins de 118 petites îles reliées entre elles par 354 ponts. C’est ici qu’à coup sûr vous allez vouloir résider pendant votre séjour. A ce titre, je vous conseille de consulter ici les meilleurs offres d’hôtels de la cité.

Iles de Venise

Les 118 îles de Venise

Un peu d’histoire

Après s’être établis au Vème siècle sur l’île de Torcello qu’ils quittèrent à cause des moustiques, les Vénitiens s’installèrent définitivement sur les îles Realtine qui donnèrent leur nom au fameux Pont Rialto. Ouverte sur l’Adriatique par seulement trois embouchures (Lido, Malamocco et Chioggia), la lagune et ses eaux peu profondes offraient une protection naturelle contre les envahisseurs barbares.

Le découpage géographique de la cité

Venise est découpée en six quartiers appelés les sestieri : San Marco, Castello et Cannaregio sur la rive gauche du Grand Canal et Santa Croce, San Polo et Dorsoduro sur l’autre rive.

Mon conseil

Je vous conseille de tous les visiter car chacun d’entre eux possèdent des caractéristiques particulières, des trésors architecturaux uniques, des ambiances différentes. Pour cela, le mieux est de se perdre à pied dans les petites ruelles qui longent les canaux, ou d’embarquer sur une gondole et naviguer entre les 118 petites îles. Privilégier les heures où les touristes sont rentrés dans leur hôtel ou s’agglutinent sur la place Saint Marc, pour découvrir les charmes de l’art de vivre vénitien.Un canal de Venise

Après avoir découvert Venise, il est grand temps d’aller explorer les îles qui l’entourent. Vous allez découvrir des lieux chargés d’histoires, des paysages uniques et des ambiances bien différentes.

Burano, l’île de la dentelle et aux maisons colorées

L’île de Burano se trouve à 7 km au nord de Venise, soit à 40 minutes en vaporetto. Elle est célèbre dans le monde entier pour sa dentelle mais aussi pour ses magnifiques petites maisons colorées qui bordent les canaux de ce village de pêcheurs. C’est pour qu’ils puissent les reconnaître même en temps de brume, que les femmes de pêcheurs peignaient dans des couleurs vives les maisons. Et aujourd’hui encore les habitants ont obligation de les repeindre chaque année, ce qui fait le bonheur des amateurs de photos.Ile de Burano et ses maisons colorées

Burano est constituée de petites maisons bien loin des grands palais de la cité Vénitienne.

Un peu d’histoire

C’est au XVIème siècle que la dentelle à l’aiguille fait son apparition et amène prospérité grâce à l’engouement suscité auprès de la bourgeoisie européenne. Les femmes de pêcheurs habituées à repriser les filets de leurs maris mirent au point une technique unique. Vous pouvez désormais admirer cet art dans le musée de la Dentelle qui retrace cette histoire riche, propose des démonstrations, et présente de jolies pièces. Attention toutefois, la majorité des articles bon marché vendus dans les magasins de l’île sont désormais fabriqués chez nos amis asiatiques.

Les incontournables

A ne pas manquer également l’église San Martino, célèbre pour son Campanile qui penche fortement mais aussi pour ses belles œuvres d’art. Allez faire un tour aussi au marché aux poissons pour déguster de l’anguille ou une sèche, agrémentée d’un bon petit vin.
Burano se visite souvent en une demi-journée, couplée avec les îles de Murano et Torcello.

Mon conseil

C’est l’une des îles de Venise les plus visitées donc si vous avez le temps, n’hésitez pas à y passer une nuit, les soirées étant propices à une visite plus calme, surtout si vous vous éloignez de la très commerçante Via Galuppi.

Si vous venez de Venise en vaporetto, vous pouvez vous arrêter un arrêt avant Burano sur l’île de Mazzorbo qui est reliée à Burano par un pont. Vous serez sûrement seul cette île et découvrirez le long du chemin des champs et des vergers, un véritable havre de paix avant d’arriver à Burano.

Visite organisée de Murano, Burano et Torcello

Une option intéressante est de coupler la visite des trois îles de Murano, Burano et Torcello lors d’une excursion organisée. Pendant une demi-journée, le matin ou l’après midi, vous visiterez avec votre guide expérimenté tous les lieux incontournables de ces trois îles de la lagune de Venise. Deux options s’offrent à vous la visite en groupe ou la visite privée.

Optez pour une visite en groupe, pour un prix de seulement 20€ par personne ! La visite dure 4h30 et permet d’avoir une vue d’ensemble des 3 îles. Vérifiez les disponibilités et réservez en cliquant ci-dessous.

Une visite privée pour de 2 à 6 personnes, pour un total de 126 €, ce qui vaut vraiment le coup si vous êtes en groupe. Vérifiez les disponibilités et réservez en cliquant ci-dessous.

 Murano, l’île des verriers

A seulement 1,5 km au nord de Venise, Murano, l’une des plus grandes îles de Venise, est accessible en vaporetto depuis la gare ferroviaire de Santa Lucia en à peine 10 minutes. Elle est partagée en deux par le Canal Grande, traversé par un seul pont, le Ponte Lungo ou Ponte VivariniVoir mon article sur MuranoIle Murano

Un peu d’histoire

Au XIIIème siècle, suite à de nombreux incendies, le Sénat obligea les verriers à quitter Venise pour installer leurs fours et ateliers à Murano. Il en reste aujourd’hui encore une centaine. La qualité du verre était si prisée que toute l’Europe venait se fournir à Murano et Louis XIV en vînt à débaucher les meilleurs artisans pour confectionner sa propre vaisselle.
De célèbres familles perpétuent la tradition comme Ballarin, Barovier ou Venini et il est possible de visiter leurs ateliers et assister à des démonstrations de soufflage de verre. Si ça vous intéresse, allez visiter le musée du Verre au Palais Gustiniani.

Mon conseil

Mais ce qui fait également le charme de Murano, ce sont ses magnifiques jardins parfumés par le jasmin et les orangers, ses nombreux palais ainsi que l’histoire érotique qui empreint ces lieux. A l’époque des casins (qui ont donné leur nom aux casinos) étaient des lieux de plaisirs et de jeux, où les nobles venaient prendre du bon temps. Un certain Casanova s’y adonna aux plaisirs libertins avec ses nombreuses maîtresses.
Flânez dans les rues et visitez l’une des premières églises de la lagune, la Chiesa Santa Maria e Donato et son exceptionnel pavement de mosaïque. En soirée, l’île se vide de ses touristes et le calme authentique réapparaît.

Torcello, l’île tranquille

C’est dans cette l’île de Torcello que les Romains s’installèrent en premier pour fonder dès le VIème siècle la cité de Venise. Située proche de Burano (à 5 minutes en vaporetto), la ville a prospéré jusqu’au Xème siècle avant que cet important comptoir commercial ne décline à cause de l’envasement de ses canaux et de la malaria. Voir mon article détaillé sur l’île de Torcello.ile-de-torcello-eglise-santa-fosca

Vidée de sa population, l’île est désormais une ville fantôme, où seuls les prestigieux vestiges de son glorieux passé persistent. Les visiteurs pourront admirer la magnifique cathédrale Santa Maria Assunta, plus ancien édifice de la lagune (bâtit en 639) orné de magnifiques fresques dont une mosaïque du jugement dernier, son campanile, l’église Santa Fosca en forme de croix grecque et le pont du Diable qui ne possède pas de parapets.

D’autres lieux valent le détour comme le trône de pierre d’Attila ou le Musée dell’ Estuario rassemblant des objets découverts lors de fouilles archéologiques. Le tour de Torcello ne prend environ qu’une heure, idéal pour une petite escale avant de repartir à la découverte d’une autre île. Mais y passer une nuit dans la seule auberge de l’île est également une bonne idée, le soir Torcello devient alors déserte !

San Michele, l’île cimetière

A 5 minutes à peine de Venise en vaporetto depuis le quai Fondamente Nove (ligne 4 arrêt Cimitero), San Michele est l’île cimetière facilement reconnaissable par son mur d’enceinte et ses cyprès qui dépassent. Après avoir été une prison, l’île devint l’unique cimetière de Venise. C’est l’un des seuls cimetières au monde, où les morts y accèdent par bateau, conférant à San Michele un symbolisme et une ambiance toute particulière inspirant peintres et artistes.San Michele, l'île cimetière

Ici le calme règne et la visite du cimetière permet de découvrir les tombes d’Igor Stravinsky, Serge Diaghilev et Ezra Pound éparpillées dans un jardin très bien entretenu. La visite complète peut se faire en deux heures et on y appréciera le contraste avec l’effervescence qui règne à Venise. Attention, le cimetière ferme à 18h.

San Francesco Del Deserto, l’île silencieuse

Cette île, à 25 minutes au sud de Burano, est occupée depuis le XIIIème siècle par des franciscains qui y établirent leur couvent. Aujourd’hui encore, une dizaine de moines y habitent. C’est un véritable havre de paix entouré de cyprès, bien loin des circuits touristiques, idéal pour un moment de spiritualité et pour échapper l’espace d’un instant à l’agitation des autres îles de Venise.L'île de San Francesco Del Deserto

La visite du couvent est possible ainsi que des cloîtres et des jardins. Pour s’y rendre, seul moyen, prendre un bateau taxi ou se faire emmener par des pécheurs de Burano. L’île est ouverte du mardi au dimanche de 9h à 11h et de 15h à 17h.

San Lazzaro, l’île des moines arméniens

Cette petite île carrée située à 3 km au sud-est de Venise (on y accède en vaporetto par la ligne 20) est occupée depuis 1717 par un monastère arménien. Chassés de Turquie, la congrégation mekhitariste s’installa ici et y préserva la culture arménienne.Ile San Lazarro - Photo : Anton Nossik

Je vous conseille la visite du musée de l’art arménien, véritable bric à brac d’objets en tout genre, l’imprimerie du XVIIIème siècle et la bibliothèque qui contient 200 000 volumes dont des manuscrits d’une valeur inestimable. Des visites guidées sont organisées l’après midi, en français et en italien (6€ au moment de l’article).
C’est l’une des îles de Venise les plus atypiques et elle mérite vraiment le détour !

Chioggia, la petite Venise

L’île de Chioggia qui se situe à 25 km au sud de Venise est encore préservée du tourisme de masse. Réplique de Venise, grâce à ses nombreux canaux, elle a su garder un charme intact : ici pas de gondole, seulement de petites embarcations en bois magnifiquement ornées de peintures et des pêcheurs locaux.L'île de Chioggia

L’atmosphère de petite ville méditerranéenne en fait un lieu charmant. On y déguste de délicieux poissons et on aime se perdre dans les petites ruelles autour de l’artère principale, le Corso del Popolo. Visitez le marché aux poissons pour son ambiance si familiale, la cathédrale Santa Maria Assunta, l’église de San Francesco et le musée de la lagune sud.
Par contre évitez d’aller à Sottomarina, l’île qui y est reliée au sud par un pont, sauf si vous êtes attirés par les hôtels en béton ou les campings bon marché bien que la plage de sable fin de 6 km de long soit assez agréable.
Depuis le Lido comptez 1h10 en vaporetto (ligne 11).
Un seul trajet vers Venise avec la ligne 19, départ le matin 9h05, arrivée 10h45 et retour à Chioggia le soir 17h00 arrivée 18h40.

Le Lido, l’île balnéaire

Le Lido est une île étroite qui s’étend au sud de Venise sur 12 km de long et forme avec Malamocco et Chioggia, la protection naturelle de la lagune. Dès la fin du XIV siècle, elle devient une des premières stations balnéaires. Ses plages caractérisées par des dunes de sable fin ainsi qu’une eau claire et calme font le bonheur des touristes. Le Lido ne possède vraiment pas le charme des autres îles de Venise d’autant que la circulation en voiture y est autorisée. Voir mon article détaillé sur l’île du LidoIle Lido

On visitera tout de même le fort Nicolo qui témoigne de son passé médiéval, l’église San Nicolo, le Grand Hôtel Excelsior ou le Grand Hôtel des Bains, lieu de tournage du film « Mort à Venise ».
Chaque année a lieu en septembre la Mostra, festival cinématographique qui attire les plus grandes stars du cinéma et beaucoup de curieux !
Pour y accéder prendre la ligne 1 qui part de la Piazzale Roma et passe ensuite par le Grand Canal pour finir au Lido.

Giudecca, la plus belle vue sur Venise

La Giudecca est la première île au sud de Venise composée de huit îlots séparés par des canaux. Appelée à l’origine Spina Lunga (longue épine) de par sa forme allongée, elle fut tout d’abord un quartier juif, puis un ghetto et enfin un lieu prisé des artistes dont notamment Michel Ange et Musset.
Aujourd’hui certains des hôtels les plus luxueux s’y sont installés : l’hôtel Cipriani, le palais Vendramin ou le Hilton. Voir mon article détaillé sur l’île de la GiudeccaL'île de la Giudecca

A pied, la ballade est paisible le long des quais ou dans les petites ruelles et on peut y admirer les deux magnifiques églises Santa Maria della Presentazione et Redentore.
La vue sur Venise est magnifique et propice à de belles photos. La Giudecca est idéale pour trouver des hôtels et des restaurants de bons standings hors de Venise et bien moins chers.
Le Canal de la Giudecca mérite le détour aussi. Les lignes de vaporetto 4.1, 4.2, 5.1 et 5.2 permettent de faire une croisière sur ce canal très large qui nous fait découvrir la Venise maritime.

La Certosa, base nautique pour découvrir les îles de Venise

Située à seulement une centaine de mètres à l’est de Venise, la Certosa fut longtemps divisée en deux par un canal, comblé lors de la rénovation d’un monastère. L’île servit ensuite de garnison militaire jusque dans les années 1950.L'île de la Certosa

Laissée à l’abandon, c’est en 1980 que l’Etat décida de restaurer son patrimoine architectural et d’y implanter un centre nautique.
Il est possible de faire de magnifiques ballades en kayak ou en canoë et ainsi découvrir les îles de Venise et ses canaux au raz de l’eau, loin des habituelles gondoles.
La Certosa est accessible facilement depuis Venise et le Lido en vaporetto.

Mazzorbo, l’île des vignobles

Située à 12 km au nord de Venise (Vaporetto ligne 12 en 40 minutes), Mazzorbo se situe à proximité de Burano à laquelle elle est reliée par un pont.L'île de Mazzorbo

L’île réputée pour ses vignobles et ses vergers, mais aussi pour son église Santa Caterina fondée au XIIIème siècle. Cette île est très calme et mérite de s’y arrêter quand on va à Burano. Il faut alors descendre un arrêt avant Burano et cela permet de ne pas débarquer en même tant que les autres touristes.

San Erasmo et Vignole, les jardins de Venise

Situées au nord de Venise, et possédant des terres fertiles, les îles de San Erasmo et de Vignole sont considérées comme les Jardins de Venise grâce à leurs plantations de fruits et de légumes.

Les îles de Santerasmo et Vignole

Les îles de Santerasmo et Vignole

Jadis fortifiées, il ne reste que la Tour Maximilien à San Erasmo et le Fort di Sant Andrea à Vignole. Une visite ne s’impose que si vous avez une passion pour les artichauts ou les asperges, ou si vous connaissez vraiment sur le bout des doigts les autres îles de Venise !

Mais alors, quelles îles de Venise visiter ?

Tout dépend du temps que vous avez et de vos envies ! Les transports desservent facilement toutes les îles de Venise donc je vous conseille de prendre votre temps et si possible d’organiser les visites vous-même.

Exemples de visites en fonction de la durée du séjour :

  • Pour 2 jours : se limiter à la cité de Venise
  • Pour 3 jours : 2 jours à Venise + 1 journée à Burano, Torcello et Murano (visite en groupe ou visite privée)
  • Pour 4 jours : 3 jours à Venise avec excursion à San Michele + 1 journée à Burano, Torcello et Murano (visite en groupe ou visite privée)
  • Pour 5 jours : 3 jours à Venise avec excursion à San Michele, puis à San Lazzaro et Giudecca, 1 jour à Burano et Mazzorbo et passer une nuit à Burano pour profiter de ce joyau sans les touristes et le lendemain 1 jour à San Francisco Del Deserto et Torcello.
  • Une semaine : rajouter le Lido et Chioggia.



Booking.com

Partager.

Laissez un commentaire