Titien, maître de la peinture vénitienne du XVIème siècle

0

Titien est un des plus célèbres peintres vénitiens qui a réalisé quelques-uns des plus beaux chefs d’œuvres de la peinture du XVIème siècle. Il a décoré de nombreux monuments de Venise et sa peinture a inspiré beaucoup d’autres artistes. Présentation du peintre officiel de la République de Venise et portraitiste de génie.

La vie de Titien

Tiziano Vecellio, plus communément appelé Titien ou le Titien en français, est né vers 1488 à Pieve di Cadore dans la région de Vénétie. Issu d’une riche famille, il a été initié à la peinture à l’âge de 10 ans en compagnie de son frère Francesco dans l’atelier de Sebastiano Zuccato à Venise. Il continue sa formation auprès de Gentile Bellini, puis de son frère Giovanni Bellini considéré à l’époque comme le plus grand maître de Venise. Il y fait connaissance de l’artiste Giorgione avec qui il collabore à la réalisation de fresques de la Fondaco dei Tedeschi.

En 1516, à la mort de de Giovani Bellini, il est nommé peintre officiel de la République de Venise. Il établit son atelier sur les bords du Grand Canal à San Samuele.

Titien modernise peu à peu la peinture avec de nouvelles techniques et des évolutions dans la représentation iconographique religieuse notamment avec l’Assomption de la Vierge de l’église Santa Maria dei Frari en 1516. A partir de 1520, il participe à la décoration du Palais des Doges avec de magnifiques fresques mais aussi en réalisant les portraits de tous les Doges jusqu’en 1555.

Titien Autoportrait (1562)

Titien – Autoportrait (1562)

Titien aime également puiser son inspiration hors de Venise. Lors de voyages, il fait la connaissance de Fredrico Gonzaga, marquis avec qui il se lie d’amitié et pour lequel il réalisera une quarantaine d’œuvres. En 1545, il est invité à Rome par le pape Paul III où il découvre les œuvres de Michel Ange qui influenceront grandement sa peinture, notamment au niveau des couleurs et des contrastes.

En 1548, il rencontre à Augsbourg l’Empereur Charles Quint, pour qui il peindra de nombreux portraits de notables et de l’empereur lui-même.

Titien l'enlèvement d'Europe

Le viol d’Europe (1560-1562)

A la fin de sa vie, il change de style pour se consacrer à des peintures représentent des nus féminins mythologiques, telles que Vénus et Adonis ou Diane et Actéon.

Il meurt le 27 août 1576, et repose depuis dans l’église Santa Maria dei Frari dans le quartier de San Polo à Venise.

Considéré comme le plus grand portraitiste de son temps, il maîtrise de nombreux styles de la mythologie aux scènes religieuses. La grande variété de son registre chromatique participe à l’opulence et à la vitalité de ses toiles.

L’œuvre de Titien

Son œuvre est marquée par trois périodes de 25 ans chacune.

Les débuts de Titien et l’influence de Giorgione (1500-1526)

Titien apprend la peinture chez les frères Bellini mais c’est au contact de Giorgione que son style se dessine. Il utilise la lumière pour intensifier les couleurs et supprime les halos mystérieux représentant les figures religieuses.

Titien La Bacchanale des Andriens 1518-1519

La Bacchanale des Andriens (1518-1519)

Il maîtrise également la peinture mythologique dont il puise l’inspiration dans les œuvres de Philostrate ou Ovide.

Sa représentation de la Vierge dénote également car Titien ne la représente plus au centre de l’œuvre mais décalée sur un côté.

La Vierge à l'Enfant avec les saints Étienne, Jérôme et Maurice (1520)

La Vierge à l’Enfant avec les saints Étienne, Jérôme et Maurice (1520)

La période maniériste de Titien (1527-1550)

Cette période se caractérise par la représentation de personnages en mouvement, baignant dans une lumière chaude contrastant avec les œuvres paisibles et sereines de l’époque. Très en vogue à Rome, et influencé par ses voyages et par des artistes comme Sansovino, Titien fait évoluer son style. Il peint notamment les plafonds de la Basilique Santa Maria Della Salute de Venise.

Titien Abel et Caïn

Abel et Caïn (1542-1544)

Autre grand chef d’œuvre, le meurtre d’Abel par son frère Caïn qui représente à merveille toute la violence de l’acte et la forte tension émotive par sa composition, sa lumière et ses couleurs.

La dernière période (1551-1576)

A partir de 1551 Titien se fixe définitivement à Venise et travaille à de nouvelles formes d’expression davantage dramatique.

Titien - Mise au tombeau (1559)

Mise au tombeau (1559)

Sentant sa dernière heure approchée, il se consacre à une Pietra destinée à son propre tombeau à l’église Santa Maria dei Frari, mais celle-ci reste inachevée, le maître mourant le 27 août 1576. Elle fût achevée par Palma le Jeune.

Les œuvres de Titien ont été admirées dans toute l’Europe et ont inspirées de nombreux autres maîtres. On compte parmi les plus illustres héritiers de sa peinture, les vénitiens Tintoret, Paul Véronèse et Giambattista Tiepolo mais aussi Nicolas Poussin, Diego Vélasquez, Rembrandt ou encore Eugène Delacroix.

Partager.

Laissez un commentaire