VIVRE VENISE
LE GRAND CANAL
LE COEUR DE VENISE
CANNAREGIO
CASTELLO
SAN POLO et SANTA CROCE
SAN MARCO
DORSODURO
LA GIUDECCA
SAN GIORGIO MAGGIORE
LES ILES DE LA LAGUNE
HISTOIRE DE VENISE
ARCHITECTURE
L'ART A VENISE
PORTRAITS
Quelques Liens


deluxedesignjosehita




VIVRE VENISE


  
 
 
 
Rédigé par des amoureux de la Sérénissime, Vivre-Venise conduira pas à pas le lecteur curieux, amoureux d'art et d'histoire à travers les rues, les places et les canaux d'une des plus incroyables villes d'Italie. "Venise majeure" du quartier San Marco, fourmillant d'œuvres artistiques et architecturales mondialement connues, ou "Venise mineure" des quartiers populaires et authentiques, du Castello ou de San Polo, où vous aimerez vous perdre dans le dédale des ruelles et des campi peu fréquentés par les touristes. Côté pratique et pour organiser un voyage inoubliable, notre partenaire Trivago tient à votre disposition toute une gamme d'hôtels à Venise, répartis dans différents quartiers et correspondant à vos critères et à votre budget. Mettez vos pas dans les nôtres, et n'oubliez pas que Venise, comme toute ville d'art, est encore plus belle aux yeux du voyageur qui a su s'intéresser aux péripéties de sa longue histoire et à l'art des peintres, des sculpteurs, des architectes, des musiciens et des poètes qui ont contribué au fil des siècles à en faire l'une des merveilles du monde.
 
 
L’avion est sans doute le moyen le plus pratique pour se rendre à Venise. De nombreuses compagnies, nationales ou « low-cost » assurent des vols réguliers et fréquents à destination des aéroports de Venise-Marco-Polo ou de Venise Trévise. Trouvez votre vol pour Venise avec le comparateur de vols de vol24.fr. En quelques clics et au meilleur coût.
 
 
 

 

Se promener à Venise permet de comprendre à quel point cette ville est multiple dans sa beauté. Ses venelles courtisent les minuscules jardinets, les boutiques colorées, les canaux sombres les ponts miniatures.

Les rues sont parfois si étroites entre deux maisons, que le passant est obligé de se coller au mur pour en laisser passer un autre. On dit que les rues ne sont pas plus étroites qu'ailleurs, car l'absence absolue de voitures automobiles laisse aux piétons la totalité de l'espace; on n'a que le souci de ne pas déranger les chats.

Les promenades ne sont pas fatigantes parce qu'on marche dans la beauté, ravi de tout admirer, et parce que ce n'est pas une ville étendue; on peut la parcourir en une demi-heure d'un bon pas.

Franchir les ponts - il y en a plus de 400 - n'entraîne aucune lassitude, les degrés correspondant au pas normal de l'homme.
 
La ville est une concentration de magnifiques palais aux dentelles de pierre et de simples maisons qui voisinent étroitement parce que les boutiquiers fournissaient directement les notables en pain, viande, charbon et autres produits; on dit de Venise que c'est "une ville pleine de maisons".

Cette concentration procure souvent, à beaucoup d'endroits, une sorte de paradis de silence à peine troublé par la voix des passants, toujours empreinte de gentillesse et de plaisante courtoisie, même lorsque le timbre est élevé, ce qui est fréquent. Les vénitiens parlent fort quelle que soit leur classe sociale.


Si la ville est multiple, c'est aussi parce qu'elle est baignée d'une luminosité très variable, changeant le paysage par des teintes subtiles, des reflets rapides, un poudroiement de brume, fournie généreusement par la lagune et enveloppant l'architecture dans des contours nimbés.

Le ciel n'est jamais vraiment bleu mais plutôt d'un azur légèrement grisé, très fluide qui patine toutes les couleurs.

Se promener est une fête, dans le labyrinthe des venelles, des cours, des places, des passages (sottoportego) souvent encombrés et où, paraît-il, au bout de quelques mois on pourrait se mettre à rêver de montagne.


 
accueil - l’équipe vivre-venise - mentions légalesplan du sitecontactez nous
retour à l'accueil